Psychothérapie et Relaxation en Biosynergie : Votre Mieux-Etre entre vos mains
 

Présidentielle 2007 : Billet d’humeur

Le 30 avril 2007, par Pierre LASSALLE,

Quand Monsieur SARKOZY dit « Le peuple franais » dans son discours qui suivit lannonce des rsultats du 1er tour au soir du dimanche 22 avril, je ne me sens pas appartenir ce peuple-l.

Quand Monsieur SARKOZY dit « La France, on laime ou on la quitte ! », je supporte mal cette outrecuidance et ce glissement smantique qui voudrait nous faire croire que « La France, cest Monsieur SARKOZY ». Monsieur SARKOZY, ce nest pas la France que jai envie de quitter, mais votre prsence sur-mdiatise !

Quand Monsieur SARKOZY ou Madame ROYAL disent « Je veux », nous retrouvons-nous dans cette volont-l ?

Combien dentre nous croient-ils encore lhomme ou la femme providentiel ?

Qui peut prtendre avoir la vrit concernant la marche du monde aujourdhui ?

Beaucoup trop encore, je le crains !

Je fais des efforts considrables pour tenter dassimiler une complexit qui va grandissante. Je reste avec plus de questions que de rponses.

Oui, je nai pas la vrit sur les choix nergtiques les meilleurs de la plante.

Faut-il ou non sappuyer sur le nuclaire pour nos besoins nergtiques ?

La croissance telle que nous la concevons a-t-elle un avenir ?

Avec quoi jouons-nous quand nous commenons interdire aux paysans de planter leurs propres semences, quand nous dposons des brevets sur le vivant, quand nous osons examiner la possibilit dutiliser la fcondation pour crer un embryon-rparation pour un frre ou une sur malade ?

O commence la Vie ?

Devant cette complexit, faut-il dlguer nos lites, nos chercheurs, nos experts, nos scientifiques, nos religieux le soin de penser pour nous ?

Quelle part de comprhension possible nous reste-t-il ?

Dans ces conditions et lchelle de ma comprhension limite, le drame du 11 septembre 2007 aux Etats Unis est li selon moi larrogance symbolise par ces tours hlas aujourdhui dtruites qui taient parmi les plus hautes du monde. Et jai mal quand je vois que le candidat actuellement le mieux plac pour tre lu dans notre pays semble souffrir du mme dfaut et vouloir prendre pour modle Monsieur Bush, tout en dsavouant les choix de la France de ne pas stre associ la guerre dIrak.

Je reste donc intimement convaincu que la sagesse est plus proche du spirituel que du politique. Et ce spirituel saccorde mal du tapage mdiatique. Cest donc dans le silence et le vide que peuvent apparatre de vritables solutions. Force est de constater que ce nest pas prvu comme modalit possible dans nos dmocraties pour qui « silence et vide » appartiennent forcment au « religieux ».

Tout cela nous ramne donc au sacr de toute vie. Cest partir de l, que nous pouvons trouver des solutions vritablement humaines. Il reste donc pour chacun(e) cette libert inalinable de mditer chaque jour, de faire silence dans son mental pour toucher lindicible prsence bien loin de tous ces acharnements lectoraux

Seul un dbat dpassionn peut permettre une vritable coute. Il ny a pas les extrmes, la droite, la gauche et le centre, il y a la globalit, la complmentarit, la possibilit dadopter diffrents points de vue dune mme situation, la recherche sincre de la vrit et de lauthenticit et en fait le lcher-prise qui lorsque tout le possible a t fait permet de se dire : « Je fais confiance la Vie et lUnivers. Ce qui sera, sera bien  ».

Cest lacceptation que nous ne pouvons pas tout contrler et donc quil y a plus grand que soi qui permet de sortir de larrogance pour entrer dans la transcendance.

Pierre LASSALLE

Voir aussi :

Editorial

Serge Portelli, Ruptures Nicolas SARKOZY : Une Rpublique sous haute surveillance

SPIP 1.9.2d [11132] | BliP 2.4 | XHTML 1.0 | CSS 2.0 | RSS 2.0 | Espace privé
Visiteurs par jour (cumul) : 172 (170555)