Psychothérapie et Relaxation en Biosynergie : Votre Mieux-Etre entre vos mains
 

Le cadre de références de la biosynergie par ses créateurs, Yves & Janine ROPARS

Le 3 juin 2001, par Pierre LASSALLE,

La biosynergie est un ensemble de méthodes psycho-corporelles dont les effets bénéfiques se conjuguent sous réserve d’une application rigoureuse suivant une structure précise.

L’esprit de rigueur n’est pas une entrave à l’application, bien au contraire car il se veut respectueux de l’organisation des grandes lois et des principaux cycles vitaux régissant le fonctionnement de l’être humain.

De plus, l’ordre des exercices tient compte de la modification des états de conscience au fur et à mesure de l’avancement des séances ; ces modifications font l’objet de mesures par rapport à trois moyens :

- l’électromiographie

- l’électroencéphalographie ;

- la photographie Kirlian.

Enfin, l’esprit de rigueur s’applique particulièrement à
l’objectivité des résultats obtenus en suivant la méthode
telle qu’elle est enseignée.

Empruntons à Henri Laborit sa définition de l’objectivité
(1) :

 




« Il n’y a pas d’objectivité en dehors des faits
reproductibles expérimentalement et que tout autre que nous peut
reproduire en suivant le protocole que nous avons suivi. »




C’est très certainement le critère le plus fondamental pour
situer la crédibilité de la biosynergie ; en effet le protocole
des séances permet d’obtenir des résultats comparables par
tous les relaxologues ayant suivi la formation spécifique et complète
de biosynergie.

Aussi est-il vivement recommandé de ne pas modifier l’ordre
des exercices sans connaître par avance les répercussions
de ces changements aux niveaux physiologique et psychique car cela pourrait
exposer le Créatif à des difficultés dont on ne peut
calculer les conséquences.

La biosynergie est donc une démarche structurée qui prend
en considération des éléments de plusieurs démarches
importantes, dont :



- le Hatha-yoga ;

- le yoga de l’énergie

- le yoga Nidra ;

- la méthode Vittoz ;

- la relaxation « Alpha »

- la psychologie appliquée.



Aussi, l’application de la biosynergie ne peut se faire que par des personnes
ayant vécu chacune de ces démarches profondément pour
en avoir ressenti les effets et intégré l’esprit dans le
cadre de la formation.

En associant ainsi les éléments de plusieurs démarches,
la biosynergie s’inspire de l’évolution actuelle des techniques.
Aujourd’hui de nombreux matériels et outillages, qu’ils soient à
l’usage industriel ou domestique associent :



1) des matériaux divers

ex : métaux et alliages de métaux avec des matières
plastiques, des végétaux et des minéraux différents.

2) des moyens différents

ex. : association de moyens mécaniques, électromécaniques,
électroniques, physiques, chimiques, etc..




Cela est donné à titre d’exemple, face aux remarques de certains
thérapeutes ayant recours à une méthode qu’ils pratiquent
d’une manière exclusive avec les avantages et les inconvénients
que cela représente.

Il apparaît important de souligner que l’interaction progressive
des différentes techniques au fur et à mesure des états
de conscience fait de la biosynergie une démarche qui agit en profondeur.

Rappelons très brièvement que les effets majeurs de la
relaxation, au delà des effets bien connus tels que le ralentissement
du rythme cardiaque, la détente musculaire et nerveuse, un meilleur
sommeil et un meilleur fonctionnement de l’appareil digestif, etc., semblent
être les suivants :

- la modification de la relation avec l’espace-temps qui peut conduire
à une relation bénéfique de la relation pathologique
du sujet avec son espace-temps habituel et aboutir progressivement à
la levée d’un blocage traumatisant et à une meilleure adaptation
de l’environnement et aux différents cycles vitaux.

- La perméabilité aux suggestions positives dont l’importance
pour l’organisme est vitale (l’on peut se demander si le cancer ne serait
pas dû entre autre, à une accumulation continue de toxines
dues à des idées négatives).

Ces deux points nous semblent suffisamment importants pour laisser entrevoir
la possibilité d’une éducation et d’une rééducation
nouvelle avec d’autres valeurs que celles engrammées dans la période
de deux à quatre ans qui décident généralement
de notre scénario de vie. (2)

Très brièvement également, évoquons quelques
points essentiels de l’action de certains éléments de la
méthode Vittoz :

 

- Prise de conscience de la notion de réceptivité
et de l’importance de son manque pour les Occidentaux qui fonctionnent
presqu’exclusivement sur le mode de l’émissivité (soulignons
au passage l’action de la relaxation sur l’état de réceptivité
qu’elle modifie en profondeur et en sensibilité).

- Prise de conscience de l’état de concentration et des moyens
qui l’installent, répondant ainsi à un besoin fondamental
de la civilisation actuelle qui se vit trop dispersée parce que
trop sollicitée.

- Prise de conscience de l’élimination et de son action au niveau
physiologique et psychique qui permet ensuite l’accès aux richesses
intérieures, à la créativité et à l’autonomie.


Donc, au niveau préventif et éducatif, ces éléments
vont jouer un rôle important qui vient s’ajouter aux effets cités
précédemment en relation avec les apports de la relaxation.

Mais pour situer encore davantage l’action éducative et constructive
de la biosynergie il importe de préciser sa relation avec les lois
fondamentales de la connaissance et de la psychologie en particulier.

Citons notamment :

- la biologie et la psychobiologie à partir des travaux
de Léone Bourdel et de Jacques Génevay ;

- la physiologie et la psychophysiologie en relation avec la
classification Hippocratique des tempéraments ; les travaux du Dr
Carton et la bioélectronique de L.Claude Vincent ;

- la morphopsychologie selon les enseignements du Dr Corman,
de Jean Gaussin et de Luc Buffard ;

- la psychologie humaine et la neurophysiologie pour
la connaissance du fonctionnement du psychisme humain ;

- la psychanalyse et la psychothérapie en relation
avec les travaux de Freud, Jung, Adler et de leurs successeurs

- l’énergétique traditionnelle chinoise et l’énergétique
indo-thibétaine
selon les travaux de Jacques Pialoux et du Dr
Yves Requena (relation entre la psychologie et l’énergétique)
 ;

Cependant, nous tenons à souligner que dans toute la mesure du
possible, il a été effectué des recherches de corrélation
entre ces différentes démarches pour en augmenter leur crédibilité.
Citons par exemple les relations entre la graphologie et les tempéraments
Hippocratiques, les fonctions d’adaptation de Jung et l’énergétique
traditionnelle chinoise (hexagrammes du Yi-King).

 

En conclusion  : Il apparaît important de bien
situer le cadre de référence de la biosynergie ; certains
pensent y découvrir également une démarche initiatique
et alchimique.

Nous souhaitons, quant à nous, y trouver essentiellement une démarche de recherche de mieux-être non dépendant, correspondant probablement à l’évolution qui se fait jour avec ce troisième millénaire. En ce sens, la biosynergie semble bien proposer quelques bases intéressantes à l’Education dans le Nouvel Age.

SPIP 1.9.2d [11132] | BliP 2.4 | XHTML 1.0 | CSS 2.0 | RSS 2.0 | Espace privé
Visiteurs par jour (cumul) : 62 (250824)